La check-list « sécurité du patient au bloc opératoire » – V 2018

Définie en 2010 comme Pratique Exigible Prioritaire (PEP) dans le cadre de certification de la HAS, la check-list « Sécurité du patient au bloc opératoire » est en train de devenir un standard au bloc opératoire. En effet, cette procédure facile à mettre en œuvre est susceptible d’intercepter et prévenir nombre d’évènements indésirables associés aux soins au bloc opératoire.

Son efficacité initialement démontrée en 2009, dans le programme OMS, a depuis été confirmée par de nombreux travaux. Son mode d’action repose sur l’amélioration de la communication au bloc opératoire et aussi de la culture sécurité. En revanche, ont également été rapportées les difficultés d’implantation d’un tel programme à l’échelon d’un pays et même d’un établissement – toutes difficultés de nature à compromettre son efficacité.

 

Pour une meilleure implantation de la check-list

L’expérience de la HAS a permis de dégager trois points clefs pour favoriser l’implantation de la check-list au bloc opératoire, passant par l’appropriation indispensable par les professionnels tant dans leur conception que leur utilisation au quotidien :

  1. Les check-lists doivent être adaptées au contexte local de l’établissement et aux spécificités de la discipline.
  2. Les check-lists doivent être intégrées à la pratique au quotidien, de manière non disruptive par rapport au flux de travail.
  3. Les check-lists doivent être soutenues (voire lancées) dans un contexte « porteur » : leadershipprofessionnel (au niveau de l’établissement, mais aussi de chaque bloc), simplification du processus et stratégie de support, retour d’information et réflexion prospective pour sa mise en œuvre « collective ».

 

La HAS insiste sur la nécessité d’adapter la check-list pour mieux l’adopter.

La version 2018 – mieux adaptée à ses 3 objectifs

La nouvelle version met l’accent sur le travail en équipe pour :

  • Vérifier les éléments indispensables pour une bonne prise en charge des patients,
  • Ensemble et en équipe en permettant de questionner, d’échanger et de partager les points de vue,
  • pour Décider, et notamment de la poursuite ou non de l’intervention.

La check-list 2018 permet ainsi d’objectiver et de tracer la décision finale (Go ou No-Go).

 

Cette nouvelle check-list HAS «  Sécurité du patient au bloc opératoire », version 2018, et son mode d’emploi se substituent ainsi à la version 2016 des documents. En vue de favoriser son appropriation par les professionnels, cette check-list générique peut être adaptée en fonction du contexte local et des spécificités des disciplines.

 

Pour aller plus loin : 

Consulter le site de la HAS

 

Documents :

Check-list Sécurité du patient au bloc opératoire et son mode d’emploi – version 2018

Présentation powerpoint de la check-list sécurité du patient au bloc opératoire